07 06 42 03 87
contact@la-fabrique-a-sagesse.com

Qu’est-ce que l’EFT ?

Coach, praticienne EFT et auteure

Qu’est-ce que l’EFT ?

Au premier abord, l’EFT est un drôle de truc un peu déroutant : la personne se tapote la tête, le corps la main et répétant des phrases du genre « j’ai mal », « je suis triste » … bref, un mélange entre des gestes clairement ridicules et des phrases à faire bondir des adeptes de la méthode Coué !

Et pourtant ….

Et pourtant, les résultats sont bel et bien là ! Même les armées américaine, anglaise et française l’utilisent pour traiter les syndromes de stress post-traumatique de leurs soldats (PTSD).

Alors, qu’est-ce que l’EFT et comment cela fonctionne ?

L’EFT est un acronyme pour Emotional Freedom Technique ou, en Français, Technique de Libération Émotionnelle. Avant la naissance officielle de l’EFT, cette technique a tout d’abord été découverte accidentellement par un Américain, Roger Callahan. Roger Callahan travaillait avec une de ses patientes, phobique de l’eau. Après avoir tapoté sur un point d’acupuncture, cette patiente ne ressentit plus aucune peur de l’eau. Stupéfait par ce résultat inattendu, Mr Callahan s’est alors lancé dans une longue étude pour comprendre ce phénomène. Il a finalement inventé la TFT ou Théorie du Champ Mental. Cette technique était très compliquée à apprendre car la liste des points à tapoter dépendait du trouble du patient. Un de ses élèves, Gary Craig, a décidé de simplifier le protocole et a créé l’EFT en 1993. 

Voilà pour la petite histoire.

L'EFT, de quoi s'agit-t-il ?

L’EFT est un outil dit « de libération émotionnelle ». C’est-à-dire que si vous aviez une émotion associée à une pensée, ou une phobie, un trauma ou même une douleur physique avant de faire de l’EFT, alors, vous ne la ressentez plus après l’EFT. Magique ? Trop beau pour être vrai ? Possible. Néanmoins les résultats sont là… enfin, la plupart du temps (tout comme la contraception, ce n’est pas non plus efficace dans 100% des cas !).

En quoi consiste l’EFT ? Dans les grosses lignes, le patient pense à l’émotion « négative » qui le dérange et à ses ressentis physiques associés (c’est l’objectif des fameuses phrases anti-Coué) tout en tapotant du bout des doigts des points particuliers du corps bien précis, dits points d’acupuncture (au nombre de 15). L’effet de tout cela est une désensibilisation des ressentis concernés (et par extension, une désensibilisation de l’émotion). Bon, soyons très clair et très honnête : tant qu’on ne l’a pas vécu soi-même on n’y croit pas, tellement c’est énorme ! Alors, essayez, vous ne serez pas déçu de l’expérience !

Pourquoi on n’y croit pas ? Parce que dans l’inconscient collectif, une émotion naît dans les pensées puis se propage au corps. Ce que cette technique démontre par la rapidité de son efficacité, c’est qu’en réalité ce sont les ressentis physiques qui déclenchent l’émotion (pour ne pas dire qu’ils sont l’émotion).  Et ces ressentis physiques sont atténués via une stimulation des méridiens chinois. Ce qui est bien, c’est qu’on n’a pas besoin d’y croire ou d’y adhérer pour que ça fonctionne puisque c’est mécanique d’une certaine façon.

Comment fonctionne l’EFT ?

Eh bien, il existe plusieurs théories qui expliquent le fonctionnement de l’EFT dans le corps, mais aucune n’a encore été validée scientifiquement. Attention, le résultat est bien visible par IRMf (IRM fonctionnelle). Donc l’effet sur le corps et notamment sur le cerveau sont bien scientifiquement constatés : par exemple, l’amygdale ne s’active plus aux stimuli liés au problème suite à une séance d’EFT. Par contre, la façon dont le corps se modifie et quel mécanisme est en jeu restent encore un mystère. Je pourrais vous parler de perturbation de champ électrique, de régulation de cortisol ou de noyaux dans l’amygdale, mais puisque qu’on ne sait pas encore le mode de fonctionnement exact, je préfère m’abstenir.

Comment se déroule une séance EFT ?

En fait, comme pour beaucoup de thérapies, une grande partie de la séance d’EFT consiste à créer un lien de confiance entre le patient et le praticien. En effet, pour pouvoir évoquer pleinement le problème, il est important que le système de protection du patient soit en confiance et sente qu’il peut laisser approcher le praticien. Quand ce lien est installé, le patient et le praticien tapotent ensemble sur les différentes émotions et sensations physiques ressenties à l’évocation du problème (bien sûr, en cas de trauma, l’approche est sensiblement différente puisqu’il n’est pas question de réveiller des crises d’angoisse ou de grosses décharges émotionnelles). Au fur et à mesure des tapotements, les émotions s’atténuent et le corps se calme. Lorsqu’il ne reste plus de réaction physique à l’évocation du problème ou de ses composantes, le travail est fini.

EFT versus psychothérapie ?

Vous savez que vous avez des choses lourdes à régler et vous hésitez entre psychothérapie et EFT ? En fait, il n’y a pas à hésiter : chacun traite un aspect radicalement différent du problème. La psychothérapie permet de comprendre et d’accepter les événements, l’EFT permet de soulager les émotions et ressentis physiques associés à l’événement. En termes plus métaphoriques : l’EFT permet de regarder le film horrible de ce qui vous est arrivé sans être agrippé à votre siège ou fondre en larmes, et la psychothérapie permet de comprendre ce qui se joue dans le film pour que cela ne se reproduise plus et que vous acceptiez ce qui s’est passé.

Quelques exemples...

Pour vous donner un léger aperçu de ce l’on peut soigner avec l’EFT, voici des exemples classiques de ce que l’on peut traiter en cabinet. Cette liste est loin d’être exhaustive. Elle donne néanmoins un aperçu des possibles :

  • La peur des autres (peur d’entrer en contact, de se faire remarquer, de prendre la parole en public, …). Très souvent, cette peur a pris racine dans un événement ou une série d’événements passés. En séance, nous revisitons cet ou ces événements (les plus marquants tout du moins) pour en nettoyer la charge affective. De cette façon, le cerveau n’associe plus les autres à un risque potentiel et la peur s’efface d’elle-même. Il n’est pas rare que la personne n’ait aucune idée de l’origine de cette peur. Lorsque le lien avec le praticien est bon, cette origine se dévoile en cours de séance.
  • Un événement qui reste très présent malgré le temps qui passe. Vous avez vécu un événement dans le passé qui, dès que vous y repensez vous énerve ou vous attriste énormément ? L’EFT permet de « digérer » cet épisode en calmant les émotions qui y sont associées. (Exemples : dispute, deuil, agression, séparation…)
  • Les traumas et phobies se soignent très bien avec l’EFT car il s’agit justement d’émotions très fortes. Assurez-vous juste au préalable que le praticien ait été formé à la gestion des traumas.
  • Une addiction : l’EFT est d’une grande aide pour soigner les addictions à condition que le praticien soit formé aux mécanismes liés à l’addiction.
  • Des douleurs physiques : la douleur physique, à la base, est un messager. Il convient donc en premier lieu de consulter le corps médical. Parfois, les médecins ne trouvent rien et ne peuvent que soulager avec des médicaments, ou pas. C’est à ce moment que l’EFT peut faire des miracles, car elle agit sur la composante énergétique du corps qui n’est pas encore reconnue par la médecine.
  • Un sentiment dur à porter : l’EFT aide à soulager des sentiments de honte ou de culpabilité lorsqu’on ne peut plus rien y changer (Exemples : culpabilité de n’avoir pas su accompagner une personne décédée, honte d’une énurésie nocturne, humiliation au travail, culpabilité liée à une faute grave, …)

Comment trouver un praticien EFT ?

Vous pouvez rechercher des praticiens EFT dans les annuaires de thérapeutes en ligne. Vous pouvez aussi poster une demande sur le groupe Facebook « La tribu EFT », ou visiter les sites d’écoles de formation de praticiens EFT qui répertorient souvent leurs élèves…

Lorsqu’il s’agit de trouver un thérapeute, le mieux reste de très loin les recommandations : une formation atteste d’un savoir-faire du praticien mais pas nécessairement de son savoir-être. Or, ce savoir-être est fondamental pour que la thérapie puisse se dérouler sereinement et soit efficace. Si l’idée de voir votre thérapeute ne vous enchante pas, n’hésitez pas à en chercher un autre, car si votre système de protection n’a pas confiance, les résultats de la thérapie ne seront pas optimaux.

Comment se former à l’EFT ?

Si vous souhaitez apprendre l’EFT pour un usage personnel ou familial, vous pouvez vous autoformer sur internet. Gary Craig ayant légué au domaine public sa technique d’EFT, vous pouvez vous procurer son livre facilement et gratuitement en PDF. Vous trouverez aussi de nombreuses vidéos de démonstration, de plus ou moins bonne qualité. Le choix ne manque pas.

Si vous souhaitez vous former dans une optique de devenir praticien, alors je vous recommande de passer par une école sérieuse et reconnue. Il est assez facile de se déclarer formateur en EFT car cette pratique n’est entourée d’aucune législation. Cependant, la pédagogie, le sérieux et l’expérience du formateur sont essentiels pour bien comprendre les subtilités de cet outil.

Vous pourriez vous demander pourquoi aller voir un praticien si l’on peut se former soi-même ? En fait, le praticien utilisera le tapping de la même façon que vous. La différence ne se trouvera donc pas dans la technique utilisée mais dans le chemin emprunté : le praticien saura dans quelle direction aller pour obtenir rapidement de très bons résultats, et surtout il est formé à traiter les inversions psychologiques (résistances inconscientes au changement) et à éviter les abréactions (émotions intenses envahissantes). On peut dire que pour les cas simples, vous pouvez vous débrouiller tout(e) seul(e), par contre dès que la problématique devient importante ou compliquée, le praticien devient indispensable.

En conclusion ...

J’espère que ce petit exposé sur l’EFT aura répondu à vos interrogations et vous aura appris un peu de quoi il en retournait. Je sais à quel point cette technique peut dérouter et sembler irréaliste. Si à ce stade, vous n’y croyez pas et pensez à du charlatanisme, c’est bien normal : notre culture occidentale ne reconnaît pas l’énergétique comme une composante du corps. Maintenant, si nos armées ont intégré cette technique pour soigner les symptômes de stress post traumatiques, c’est qu’elles ont sûrement une bonne raison de le faire !

Bon, en réalité, je dois vous avouer que vous ne serez réellement convaincu qu’une fois que vous l’aurez vécu. Nous, praticiens EFT, avons tellement l’habitude de voir nos clients stupéfaits la première fois qu’ils vivent une séance EFT que nous ne cherchons même plus à convaincre qui que ce soit…

 

Soyez heureux, soyez positifs, soyez grégaires et améliorez notre monde à votre façon !

Marie Juliana

La Fabrique à Sagesse

Une réponse

  1. […] tant que Coach en Performances Personnelles et encore plus en tant que praticienne EFT, je travaille souvent sur les peurs avec mes clients. Il apparaît une évidence que je tiens à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *